Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
 Office de Tourisme des Portes de Vassivière

Office de Tourisme des Portes de Vassivière

Tourisme, Haute-Vienne, Parc Naturel Régional de Millevaches, Limousin

Visite de la Cité Pelaude (2)

La Tour d'Ayen

La maison dite de la Tour d'Ayen, logis de notable typique des XVIe et XVIIe siècles en milieu urbain, se distingue par une élévation soignée et ornée.
La tour d'escalier, du XVIe siècle est inscrite à l'inventaire des Monuments historiques.Elle possède des fenêtres Renaissance et une porte ornée d'un écusson martelé.
Comme la toiture du clocher de la Collégiale, la tour est couverte en bardeaux de châtaignier. ce fut autrefois, du temps des grandes foires, un restaurant renommé;aujourd'hui des chambres d'hôtes. www.tourdayen.com

                     

Champ de foire

Imaginez les jours de foire, où deux fois par mois jusque dans les années50, le champs de foire était couvert de bovins encordés aux nombreuses rangées de barres d'attaches.
Plus bas, la foire aux cochons, sur la place d'Armes (ancienne place Saint-Psalmet et actuelle place Stalongrad dite place de la Poste).
Le marché aux volailles se tenait sur la place du chapitre. Les moutons étaient rassemblés en bordure de la place d'Armes et le long de la rue remontant sous l'Hospice, jusqu'au Champ de Foire. Et pour accueillir les éleveurs et les visiteurs, cette place avait sur son pourtour une multitude de buvettes et d'auberges aujourd'hui disparus.

 

La place Jean Jaurès

C'est sur la partie haute de la place que se dressait l'ancienne église paroissiale Notre-Dame et son cimetière. Endommagée lors des Guerres de religions, elle fut démolie à la Révolution.Les marchés se tenaient sur l'ancienne place Notre-Dame le dimanche matin et les jours de foire. L'arrivée du chemin de fer en 1881 permit au commerce local de se développer. On remarquera les enseignes d'époque peintes, aux noms évocateur: "Epicerie parisienne", "Denrées coloniales". a cet endroit, on peut aussi observer les modifications architecturales dans l'habitat dues aux grands travaux d'urbanisme du XIXe siècle: on n'a pas hésité à araser des parties de maisons pour élargir la route.

Rue des Cloîtres

Au bout de la rue des Cloîtres, ainsi nommée à cause de l'ancien cloître des chanoines séculiers qui desservaient la collégiale, remarquons la vaste demeure qui était autrefois la maison du Prévôt du Chapitre, supérieur des chanoines de la collégiale, ainsi que la maison du chanoine théologal (chanoine enseignant la théologie), aux fenêtres moulourées et armoriées.

Partager cette page

Repost 0